القائمة الرئيسية

الصفحات

Les homophones grammaticaux de « mais » et « peu »
Objectif : Savoir analyser les homophones de « mais » et « peu » afin de bien les orthographier.

Certains mots se prononcent exactement de la même façon mais s'écrivent différemment et n'ont pas le même sens. On dit qu'ils sont homophones. C'est le cas de « mais, m'est, mes et met(s) » et de « peux, peut et peu ».
Les homophones sont « dangereux » car ils sont source de beaucoup de fautes d'orthographe. En effet, à l'oral, on ne peut pas les reconnaître. Il suffit donc d'écrire un mot pour un autre et la phrase, lorsqu'on la lit, n'a plus aucun sens (ce qui n'est pas le cas quand on l'entend !).
Pour parvenir à distinguer les homophones, il est primordial de connaître les diverses classes grammaticales auxquelles ils peuvent appartenir. Leur nature varie, en effet, d'un homophone à l'autre : ils peuvent être conjonction de coordination, adverbe, déterminant, verbe conjugué... Il existe, ensuite, des moyens de différenciation, recensés dans les tableaux ci-dessous :

1.  Mais, m'est, mes et met(s)



2. Peux, peut, peu



L'essentiel
• Pour écrire correctement le mot « mais », il faut repérer s'il s'agit du verbe « mettre » conjugué au présent de l'indicatif à la 1re, 2e ou 3e pers. du sing. (on peut le remplacer par « nous mettons » et on écrit « mets » ou « met  » en fonction de la personne), de la combinaison du pronom « me » et du verbe « être » (on peut le remplacer par « t'est » et on écrit « m'est »), d'un déterminant possessif (on peut le remplacer par « les miens » ou « les miennes  »
هل اعجبك الموضوع :

تعليقات